Livre personnalisé polar

Chimère

20ème anniversaire du roman personnalisé Chimère

1998

2001

2006

2018

Fabrication en 72H + expédition

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Paiement sécurisé

Vous travaillez pour une célèbre agence de publicité et votre métier vous passionne… Mais lorsque l’on se fait des ennemis dans ce milieu, ça peut mal tourner.

Alors, quand l’accident survient (mais en est-ce bien un ?) et vous laisse au repos forcé, vous décidez de profiter de cette parenthèse pour “partir à la recherche” du père que vous n’avez jamais connu. C’est le début d’une quête familiale, avec à la clef un incroyable secret.

Ce que vous ignorez, c’est qu’un tueur à gage est à vos trousses. Il a un boulot à faire. Et ce boulot… c’est vous !

Vos (més)aventures ne font que commencer… Le danger ne vient-il que d’un seul côté ? Pas sûr… Tout se finira-t-il bien pour vous ? Pas gagné…

Réponse au mot FIN !

Ce roman personnalisé à suspense s’adresse à une femme entre 25 et 50 ans.

Oubliez la vie et les origines de CELLE à qui vous allez offrir ce roman.

Vous lui inventez une vie contemporaine, complètement différente : frère, soeur, père, mère, grands-parents, environnement familial… plus rien n’est pareil. Vous lui composez une autre vie, dans un autre cadre, pour lui faire vivre une aventure passionnante.

Roman personnalisé de 220 pages

Couverture cartonnée souple

Format fermé : 145 x 205 mm

Plus de 15 éléments personnalisables

√ Couverture personnalisable

Temps à passer pour personnaliser votre roman : 10 minutes

Vous pouvez inclure une dédicace

√ Expédition en 4 jours ouvrés (hors week-end et jours fériés) + délai d’acheminement postal.

√ Couverture non contractuelle.

Prix : 28,90 euros

Exemplaires identiques supplémentaires = 9€ le roman (-70%) : un prix « cadeau » pour faire plaisir à toute la famille ! Renseignez le code promo correspondant au moment de payer la commande :

– 2 exemplaires : code =  CHIMERE2

– 3 exemplaires : code =  CHIMERE3

Trois personnages à personnaliser :

Personnage principal : votre héroïne (une FEMME entre 20 et 50 ans)

Personnage secondaire N°1 : un homme qui tombera amoureux d’elle.

Personnage secondaire N°2 : l’ennemi juréun homme prêt à tout pour se venger d’elle.

On ne vous dévoile pas l’intrigue : il y a bien des mystères à percer !

Prologue

Il regarda longuement le porte-documents en cuir posé sur son bureau, les yeux plissés, comme pour mieux en percer le secret. Il comprit soudain ce qui le gênait depuis le début de sa lecture. Il sursauta, comme traversé par une décharge électrique. Impossible… Il ne voulait pas croire ce que lui révélaient ses yeux. Et pourtant cela ne pouvait pas être le fruit du hasard. Pas avec ELLE. Ou alors… cela ne pouvait signifier qu’une chose : elle savait… ou saurait un jour. Il avait cru pouvoir effacer définitivement tout cela. Chasser tous ces fantômes de sa mémoire lui avait pris des années. Et voilà que le passé resurgissait, sous une forme des plus ironiques. Il ne pouvait pas laisser faire. Il ne pouvait pas LA laisser faire. Il ne la laisserait pas détruire ce qu’il avait eu tant de mal à construire. Ce pour quoi il s’était tant battu. Non ! Il ne pouvait prendre aucun risque. Tant pis pour elle. Elle aurait ce qu’elle méritait. Elle aurait ce qu’elle méritait cette sale petite fouine…

Tuto vidéo : questionnaire de personnalisation

(exemple : formulaire du roman “Alice au Pays des Merveilles“)

Exemples de réalisations

Exemple de personnalisation

L’extrait, ci-dessous, montre comment sera modifié le livre personnalisé Chimère. Les réponses que vous donnez, en remplissant le questionnaire de personnalisation, sont intégrées dans le roman à des endroits bien précis.

Voici un exemple de traitement :

AVANT personnalisation :

Wilfried s’ennuyait. (…) A vingt-sept ans, il pouvait dire qu’il avait passé la majeure partie de sa vie à s’ennuyer. C’est pour cela qu’il n’avait jamais pu trouver de travail fixe. Et puis, le travail, c’était pas vraiment fait pour lui. Trop fatigant. Alors forcément, un jour ou l’autre on participe à des rapines, à des petits coups plus ou moins foireux. Des petits trafics en tous genres : faux papiers, maquillage de voiture, … Des casses sans problème… Les sacs à main des petites vieilles… De quoi subvenir au quotidien sans trop se fouler.

Mais, en ce moment, il était complètement à sec. Depuis sa sortie de prison, il y a six mois, il vivotait. Les temps étaient plutôt durs : il n’avait plus une tune en poche. Aussi, lorsqu’on l’avait appelé au Bar du Sapeur où il traînait souvent sa misère, il ne s’était pas fait prier deux fois pour accepter la proposition. (…) On lui avait donné le nom de la personne, l’adresse et tout ce qu’il avait besoin de savoir. Ils lui avaient même donné une photo. Plutôt un joli minois. A son goût en tous cas. Cheveux bruns, mi-longs… Yeux marrons… (…) La chose semblait assez facile. Dommage pour elle, mais elle l’avait sans doute cherché.

De toute façon, il se moquait bien des raisons pour lesquelles on le payait. Si ce n’était pas lui qui s’en chargeait, ils n’auraient pas de mal à trouver quelqu’un d’autre. Wilfried n’était pas un grand sentimental. Un contrat est un contrat ! Et, pour le coup, c’était un contrat plutôt “honnête”. Et il avait besoin d’argent. Financièrement parlant, ça ne pouvait pas mieux tomber. Il ne savait plus quoi inventer pour faire patienter sa logeuse. Cette saleté de mère maquerelle avait même menacé de le foutre à la porte à la fin de la semaine, s’il ne lui payait pas les trois semaines de loyer en retard qu’il lui devait. Maintenant, avec l’avance qu’il avait reçue, il avait de quoi la payer… et après, quand il aurait touché le solde, il serait tranquille pour plusieurs mois.

Il regarda à nouveau le nom griffonné sur la photo. Cathy de Sainteonge. C’était joli comme nom…

Vous validez les textes suivants pour le livre prénom …  nom… etc. :

Prénom de l’héroïne : Catherine

Nom de l’héroïne : Vandevielle

Couleur des cheveux : blonds

Longueur des cheveux : coupés courts

Couleur des yeux : bleus

APRÈS personnalisation :

Wilfried s’ennuyait. (…) A vingt-sept ans, il pouvait dire qu’il avait passé la majeure partie de sa vie à s’ennuyer. C’est pour cela qu’il n’avait jamais pu trouver de travail fixe. Et puis, le travail, c’était pas vraiment fait pour lui. Trop fatigant. Alors forcément, un jour ou l’autre on participe à des rapines, à des petits coups plus ou moins foireux. Des petits trafics en tous genres : faux papiers, maquillage de voiture, … Des casses sans problème… Les sacs à main des petites vieilles… De quoi subvenir au quotidien sans trop se fouler.

Mais, en ce moment, il était complètement à sec. Depuis sa sortie de prison, il y a six mois, il vivotait. Les temps étaient plutôt durs : il n’avait plus une tune en poche. Aussi, lorsqu’on l’avait appelé au Bar du Sapeur où il traînait souvent sa misère, il ne s’était pas fait prier deux fois pour accepter la proposition. (…) On lui avait donné le nom de la personne, l’adresse et tout ce qu’il avait besoin de savoir. Ils lui avaient même donné une photo. Plutôt un joli minois. A son goût en tous cas. Cheveux blonds, coupés courts… Yeux bleus… (…) La chose semblait assez facile. Dommage pour elle, mais elle l’avait sans doute cherché.

De toute façon, il se moquait bien des raisons pour lesquelles on le payait. Si ce n’était pas lui qui s’en chargeait, ils n’auraient pas de mal à trouver quelqu’un d’autre. Wilfried n’était pas un grand sentimental. Un contrat est un contrat ! Et, pour le coup, c’était un contrat plutôt “honnête”. Et il avait besoin d’argent. Financièrement parlant, ça ne pouvait pas mieux tomber. Il ne savait plus quoi inventer pour faire patienter sa logeuse. Cette saleté de mère maquerelle avait même menacé de le foutre à la porte à la fin de la semaine, s’il ne lui payait pas les trois semaines de loyer en retard qu’il lui devait. Maintenant, avec l’avance qu’il avait reçue, il avait de quoi la payer… et après, quand il aurait touché le solde, il serait tranquille pour plusieurs mois.

Il regarda à nouveau le nom griffonné sur la photo. Catherine Vandevielle. C’était joli comme nom…

Une question ? Contactez-nous.

5 + 1 =

Facebook
Twitter
Instagram